Nouvelles

Déclaration de Jagmeet Singh à l'occasion de la Journée nationale des Autochtones

La Journée nationale des Autochtones célèbre le dynamisme et la richesse des cultures autochtones au Canada. C'est une journée où l'on souligne les traditions et les différentes langues des Premières nations, des Métis et du peuple Inuit. J'ai eu la chance d'être accueilli au sein de cérémonies autochtones par des amis d'un bout à l'autre du pays et je suis profondément engagé à soutenir les initiatives de ces communautés visant à assurer leur épanouissement.  

La Journée nationale des Autochtones souligne aussi la résilience des Premières nations qui ont su préserver leurs traditions malgré des efforts délibérés du Gouvernement du Canada, au cours de l'Histoire, pour éradiquer leur culture et leur langue. De la North-West Half-Breed Commission à la délocalisation forcée de communautés Inuits en passant par les Pensionnats indiens, nous ne pouvons ignorer la violence et la discrimination issues de notre passé colonial qui exerce encore son effet jusqu'à aujourd'hui.

 Cela fait maintenant deux ans que la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) a entendu les témoignages d'horreur des Pensionnats indiens, puis émis des recommandations sur lesquelles il est possible d'agir.

 En cette Journée nationale des Autochtones, je veux passer des paroles à l'acte. Le gouvernement fédéral doit soutenir les initiatives des communautés autochtones pour revitaliser et faire croître leur culture et leur langue. J'interpelle le gouvernement de Justin Trudeau pour qu'il agisse immédiatement afin que nos enfants touchent cet héritage extraordinaire qu'est cette diversité culturelle et de coutumes si riches.

1.      Introduire la Loi sur les langues autochtones : Nous célébrons l'existence de plus de 50 langues autochtones encore parlées au Canada. Malheureusement, seulement trois d'entres elles survivront dans le futur à moins que des actions soient entreprises pour les préserver. En tant que Chef, j'agirai immédiatement pour revitaliser les langues autochtones en interpellant le gouvernement Trudeau pour qu'il introduise la Loi sur les langues autochtones, attendue depuis longtemps. J'insisterai pour qu'il investisse 250 millions de dollars tout de suite pour assurer la préservation des langues autochtones.

2.      Mise en place d'un Conseil national de la réconciliation : Je mettrai en place un Conseil national de la réconciliation, répondant à une recommandation de la CVR, ajouté d'un processus de vérification parlementaire annuel afin d'établir des normes pour mesurer le progrès quant à l'amélioration de la condition des communautés autochtones. Cette instance verrait aussi au progrès de l'implantation des recommandations du CVR.

3.      La construction d'un monument national sur les Pensionnats indiens : Tel que recommandé par la CVR, je m'engage à construire ce monument dans la ville d'Ottawa, conçu en collaboration avec les survivants des Pensionnats indiens et les organismes qui les soutiennent, ainsi que les autres parties prenantes de la Convention de règlement relative aux Pensionnats indiens. Je crois que l'héritage des Pensionnats indiens et le passé colonialiste du Canada doivent faire partie de l'imaginaire collectif de ce pays. Ce monument accessible et très remarquable commémorera les enfants arrachés à leurs familles et à leurs communautés par les Pensionnats indiens. 

Dans les mois à venir, je continuerai de rencontrer les leaders des Premières nations, des Métis et des Inuits d'un bout à l'autre du pays pour obtenir des conseils afin de lancer un Plan pour la justice autochtone qui sera annoncé cet été.

 Ces démarches sont les premières étapes que le gouvernement Trudeau peut entreprendre pour réconcilier le passé du Canada et soutenir la culture et les communautés autochtones.