Politique

L’équité de genre dans l’initiative d’identification fédérale

"À cause de systèmes rétrogrades, invasifs et hostiles, de nombreux Canadiens et Canadiennes trans et non binaires font face à d’immenses difficultés lorsqu’ils et elles veulent changer le genre inscrit sur leurs documents d’identification officiels."

L’équité de genre dans l’initiative d’identification fédérale

À cause de systèmes rétrogrades, invasifs et hostiles, de nombreux Canadiens et Canadiennes trans et non binaires font face à d’immenses difficultés lorsqu’ils et elles veulent changer le genre inscrit sur leurs documents d’identification officiels. D’afficher le genre sur une carte d’identité et de recueillir des données spécifiques au genre de l’individu est, en soi, un vestige d’une époque à laquelle des droits importants tels que le droit d’être propriétaire et le droit de vote dépendaient du genre. Nous pouvons faire mieux.

C’est pourquoi un gouvernement mené pas Jagmeet Singh assurera immédiatement la disponibilité de documents d’identification fédéraux accessibles et adaptés aux genres. Cela va:

  • Permettre aux candidats de déclarer eux-mêmes leur genre, et inclure une option « X » de genre non binaire sur les documents fédéraux tels que les passeports et les cartes d’identité de l’immigration, sans nécessiter de documents médicaux ni occasionner de frais supplémentaires pour la mise à jour d’un document déjà émis.

  • Mettre à jour la Loi sur la sûreté des déplacements aériens et en retirer l’exigence réglementaire à ce que le genre des individus soit affiché sur leurs documents d’identification pour pouvoir embarquer dans un avion afin de donner aux provinces la liberté de complètement retirer les mentions du genre dans les documents d’identification qu’ils émettent.

  • S’assurer que les agents de services frontaliers du Canada et les membres de la GRC voient inclure à leur formation de base les compétences pour interagir avec les personnes LGBTQI2S+. Ceci comportera une formation relative à l’identité et l’expression de genre.

  • Mener le progrès global en demandant à l’Organisation de l’aviation civile internationale des Nations Unies, laquelle réglemente les documents de voyage, de retirer partout la nécessité des mentions de genre sur ces documents.

  • Exiger des organismes fédéraux qui recueillent des informations sur le genre de le faire séparément des documents d’identification et d’inclure une option « X » non binaire afin de s’assurer que les données de genre ne soient pas liées spécifiquement à un individu.

  • Mettre à jour le Recensement pour y inclure des questions spécifiques à la communauté LGBTQI2S+ afin de nous assurer de la disponibilité des données dans le cadre de futures recherches et initiatives stratégiques au niveau fédéral, provincial et municipal.

  • Collaborer avec les provinces afin de retirer les champs de genre des documents d’identifications provinciaux, et nous assurer que les principes d’auto-identification et d’accessibilité standardisés soient respectés.