Nouvelles

Annonce De Jagmeet Singh sur le Genocide Sikh De 1984

Le 6 juin 1984 est une date lourde d’histoire pour les Sikhs du monde entier. C’est ce jour-là que le gouvernement de l’Inde a lancé une campagne génocidaire à l’encontre de la minorité sikhe, en commençant par une invasion militaire du Temple d’Or — le lieu de méditation le plus sacré de la communauté sikhe — et de 41 autres gurdwaras lors de ce qui était supposé être un jour de prières et de méditations.  

Le gouvernement de l’Inde a imposé un embargo médiatique sur l’assaut en plus d’un couvre-feu qui a empêché les agences civiles et de défense des droits humains de porter assistance aux victimes.

Les forces armées indiennes ont tué des milliers d’innocentes personnes en une seule journée.

Le génocide s’est poursuivi pendant vingt ans. Partout au Punjab, la jeunesse sikhe disparaissait, la torture était partout et les Sikhs ont subi le terrorisme sans pitié de l’état indien.

Mon coeur saigne au souvenir de ce jour qui a présidé à des décennies de souffrances extrêmes pour la communauté sikhe. Mais le fait que la communauté sikhe demeure aussi effervescente et optimiste face à autant de douleur mérite d’être célébré; cette résilience est un geste de résistance.

Dans la noirceur survit la lumière. En ce 33e anniversaire de ce jour sombre, je souhaite rendre hommage aux survivants et aux survivantes qui en portent les traumatismes, mais également aux générations qui ont choisi de continuer à porter le patrimoine de leur communauté malgré cet attentat à l’existence de la communauté sikhe.

Finalement, je veux exprimer toute ma solidarité à l’endroit des communautés survivantes et leur promettre du fond du coeur que je ne cesserai jamais de les écouter, d’apprendre de leurs expériences et de les défendre dans leur processus de guérison et de réconciliation.